Vacances suisses (Lucerne, Bâle, Berne)

Nous n’avons pas attendu d’être en pleine pandémie, ni que le Conseil Fédéral nous le demande, pour passer quelques jours de vacances en Suisse. Nous avions déjà fait des week-ends en Suisse allemande auparavant, nous avons même visité le Blausee en 2017, bien avant que ce lac soit à la mode chez les influenceurs.

Début juillet, après une deuxième annulation de voyage (on devait d’abord partir à Amsterdam en mai, puis à Héraklion en juillet), nous avons décidé de réserver, en dernière minute, quelques nuitées chez nos voisins suisses-allemands.

Nous sommes alors partis sous un soleil de plomb pour vite être attrapés par un nuage dès la barrière de rösti passée. Un sacré nuage qui ne nous a pas quitté de la journée et qui nous a bien gâché notre première journée à Lucerne.
Nous voulions visiter plein de choses, marcher, profiter des terrasses, finalement nous avons essayé de fuir les orages et les trombes de pluie qui nous tombaient dessus en profitant de chaque minutes de calme sec pour nous déplacer. Pour vous dire, nous étions tellement mouillés qu’à un moment donné nous nous sommes dit « tant pis, mouillés pour mouillés, profitons un minimum ».
Fort heureusement, le séjour à Bâle a été parfait et à Berne nous avons également bien profité.

Pour faire court, nous allons vous montrer quelques photos et donner des adresses où nous avons mangé et/ou dormi histoire de vous donner des idées ou des conseils si vous souhaitez partir dans les mêmes coins que nous.

LUCERNE

C’est suite au conseil d’une abonnée Instagram, que nous avions réservé à l’hôtel restaurant boutique Anker.
Il est plutôt bien situé dans Lucerne et la chambre est vraiment jolie avec une décoration originale. Le personnel est vraiment super gentil. Ils ont même un photomaton gratuitement mis à disposition des clients (malheureusement, Covid oblige, il était condamné).
Le soir, vu la météo plus que désagréable, nous avons choisi de souper au restaurant de l’hôtel. La carte est petite mais efficace. Nous avons bien mangé et passé un bon moment. Là encore, le personnel est aux petits soins.
Le petit-déjeuner quant à lui, nous ne vous le conseillons pas.
Le seul membre du personnel présent n’avait visiblement pas envie d’être là et il le montrait bien. Plus de verres à disposition, il a fallu aller les chercher nous-même derrière le bar après 3 minutes d’attente. La nourriture est posée sur des tables sans aucune protection (on est quand-même en plein Covid), et le choix n’est pas non plus fou pour un buffet.
Il était inclus dans le prix de notre chambre mais si vous pouvez éviter, allez ailleurs !

Le reste de la visite fut tout même agréable malgré le temps. Vous n’imaginez pas le bonheur de profiter du Kapellbrücke et du Monument du lion sans PERSONNE, pas un chat, rien. Un plaisir qui n’a pas de prix.

BÂLE

Nous adorons cette ville et y passons volontiers du temps. Pour les deux nuits passées sur place, notre choix s’est porté sur le Teufelhof que l’Amoureux voulait absolument tester. Cet hôtel est une pure merveille, les chambres sont modernes et innovantes. La décoration minimaliste est à tomber (on n’est pas repartis avec les luminaires car ce serait mal n’est-ce pas ?) la literie, la douche italienne en béton brut, l’emplacement dans un super joli petit quartier et le restaurant, tout était bien.

Lors de notre arrivée à midi, nous avons choisi de manger directement sur place et le plat du jour était drôlement bon. Nous n’avons pas eu de regrets.

Samedi soir nous avons choisi de manger dans un restaurant que nous adorons, le Volkshaus. Une table à côté d’une fontaine illuminée, des pâtes aux truffes d’un côté, de la viande succulente de l’autre, un vin suisse et du personnel aux petits soins comme d’habitude.

Nous nous sommes baladés, sommes allées au Kunstmuseum (déçus que le dernier étage soit fermé pour cause de Covid. Etonnant non ? Soit on ferme tout soit on ouvre tout… surtout que le prix était le même). On s’est baladé dans ce musée vide, on a croisé Gérad Depardieux (le Monsieur au béret rouge) et on s’est évidemment arrêtés à la boutique en sortant pour acheter un souvenir.

Par la suite, nous avions imaginé nous laisser porter le long du Rhin à l’aide de nos Wickelfisch que nous avions ramené lors de notre dernière escapade. Quand on a vu la couleur de l’eau, on a finalement laissé tomber. Nous avons profité du beau et des terrasses. Des vacances quoi !

BERNE

On vous le dit tout de suite, n’arrivez JAMAIS un dimanche midi à Berne, c’est mort et il n’y a rien à faire. Nous sommes allés manger une pizza dans une des rares terrasses ouvertes au centre ville. Certes les pizzas étaient bonnes mais payer CHF 80.-, QUATRE-VINGTS balles, pour 2 pizzas, 2 bières et un tiramisu c’est même plus du vol en fait, c’est une escroquerie.

Ensuite, nous avons marché un peu au centre ville jusqu’à 15h00 où nous avons pu avoir notre chambre. C’est drôle car tous les hôtels où nous étions nous ont donné notre chambre à notre arrivée sauf à Berne… pourtant il n’y avait pas un chat et nous n’avons croisé personne dans ce grand immeuble de plusieurs étages et une centaine de chambres…
Cela étant, nous ne regrettons pas d’avoir réservé au BW Plus Hotel Bern. La chambre est tout confort (l’hôtel a entièrement été rénové récemment) et la salle de bain est la seule où Andreia aurait pu utiliser les produits mis à disposition de l’hôtel puisqu’il s’agissait de produits de la marque Rituals. Mais, elle ne se sépare jamais de sa gigantesque trousse de toilette.

Vu la chaleur harassante qui frappait Berne ce jour là, nous avons décidé de nous rafraîchir sur une terrasse avant de partir nous balader. Quand on vous dit qu’il ne faut pas arriver à Berne un dimanche… pas 10 minutes que nous étions assis que le personnel bouclait la terrasse pour fermer le restaurant. Il était 15h00, il faisait beau, nous étions plusieurs en terrasse…. incompréhensible.

Ensuite, comme tout touriste qui se respecte, nous avons foncé droit sur le Bärenpark. Là, contrairement au reste de la ville, il y avait beaucoup de monde, sur terre et dans l’eau. Nous ne nous sommes pas baigné mais avons profité de la beauté de l’eau de l’Aar et attrapé un fantastique coup de soleil. Aïe !
Vous avez vu cette eau ? Cette couleur ? Cette pureté ?

Le soir venu, nous nous sommes arrêtés sur une terrasse bondée (alors que celles autour étaient vides) pour manger après 10 minutes d’attente. Le Fugu-Nydegg est un très bon restaurant asiatique sur la Gerechtigkeitsgasse juste à côté de La Golosa Gelateria où la Fior di latte est à se damner.

Le lendemain, nous avions réservé deux entrées pour visiter le Palais Fédéral. C’est intéressant à faire et les explications de la guide étaient très bien faites. Mais nous avons été déçus. Quand on sait que le bâtiment fait 4’000 m² pour 64 m. de haut et que la visite dure 60 min., on s’attend à voir plus de 3 salles… Bref, c’est une chose à faire une fois d’après nous mais ne vous attendez pas à un truc de fou.

Vous l’aurez compris, nos mini-vacances ou week-end prolongé, c’est selon, ont été rythmées de fare niente, marche, météo changeante et bons petits plats.
Nous vous avons résumé ici les quelques adresses qui selon nous valent la peine d’être partagées et avons choisi de ne garder que le meilleur de ces 4 jours.

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s