De la responsabilité d’avoir des animaux de compagnie

Je n’aime pas dire que « j’ai des animaux » je préfère dire que je partage ma vie avec eux. Cette idée de possession me dérange…

Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours vécu avec des petites bêtes à poils (chien et chat). Que ce soit au Portugal quand j’étais petite ou en Suisse dès que je suis arrivée à l’âge de 4 ans. Mes parents partagent la même philosophie que moi « une maison sans animaux est une maison sans âme ».

Mais jamais, jamais je n’ai (ni mes parents) acheté un animal. Il existe plein d’association où les adopter au lieu d’aller dépenser des fortunes chez des éleveurs souvent peu scrupuleux et professionnels. Et entre nous, un pas de marque vit en général bien plus longtemps qu’un animal pure race.

Un matin de mai 2012, je me suis alors rendue dans un refuge animalier genevois (une association plus précisément, qui récolte, accueille, soigne et propose à l’adoption des chats errants ou abandonnés) où je suis tombée raide dingue en amour devant ces deux petites bêtes toutes maigrichonnes, alors grippées et sentant l’urine à 5 m. Il faut dire que ces deux frangins venaient fraîchement d’arriver d’un refuge espagnol qui ne pouvait plus s’en occuper, car en sur-occupation, et que dû à leur conjonctivite ils étaient en quarantaine et dormaient dans leur litière 😦

img_0657

On est rentrés à la maison, où j’avais déjà préparé les gamelles, la litière, les jouets, etc., et pendant 2 jours je n’ai pas vu Percy (le blanc) tellement il était terrorisé. Winky quant à lui était déjà le même qu’aujourd’hui : collant et curieux. Pour la petite histoire, j’ai moi-même attrapé la conjonctivite à mon tour car je n’ai pas assez pris mes précautions quand je les soignais.

On a mis peu de temps à trouver notre harmonie, puis nous avons à nouveau eu un travail à faire quand on s’est installés ensemble avec l’Amoureux mais aujourd’hui, on vit bien tous les quatre. Même avec Percy, ça se passe super bien et à part moi et ma maman, l’Amoureux est le seul à pouvoir le toucher et jouer avec lui. Il refuse de se faire toucher par qui que ce soit d’autre et ne sort de ses nombreuses cachettes que devant nous 3 et mon papa.

Si je vous raconte ça c’est parce que je veux insister sur l’importance et les responsabilités qu’impliquent le fait de vivre avec des animaux. En effet, l’été est la période la plus élevée en taux d’abandon, très certainement grâce à des gentils parents qui ont eu la formidable idée d’offrir à leur petites têtes blondes un animal pour Noël. BULLSHIT !

Un animal est un être vivant ayant des émotions. C’est un membre à part entière de la famille.

Avant d’adopter, il faut se poser certaines questions :

  • Suis-je prêt/e à passer mes 15 voire 20 prochaines années avec cet animal ?
  • Ai-je les moyens financiers de m’en occuper pendant les 15/20 ans prochains ?
  • Suis-je assez souvent à la maison et suis-je organisé/e pour mes absences (vacances, hospitalisation, etc.) ?

Si la réponse à ces 3 questions est OUI alors vous êtes déjà sur la bonne voie. S’il y a du NON dans vos réponses, pitié, laissez tomber.

Il faut se rendre bien compte qu’un animal demande quelques adaptations, du temps, de l’argent et beaucoup d’attention.

Un chien par exemple, devra être sorti tous les jours, plusieurs fois par jour, qu’il neige, vente, pleuve ou qu’il fasse 40°. Et si vous n’êtes jamais à la maison, alors n’en prenez pas, il finira par s’ennuyer. Mais ne croyez pas que ce sera plus facile avec un chat. Certes il n’aura pas besoin de sortir mais il demandera tout autant d’attention et surtout, il faudra vider sa litière, nettoyer ses vomis et accepter les poils partout.

Je me souviens quand j’ai accompagné mes parents à la SPA pour aller chercher Charly, il a vomi 2 fois dans la voiture de mon papa au chemin du retour. Hahaha.

Charly

Bref, pour vous faire une idée, voici une journée type que j’ai avec PWC (aka Percy et Winky les chats) :

  • Au réveil, la première chose que je fais c’est m’occuper deux. Je leur dit bonjour et leur demande comment ça va (oui je parle à mes animaux). Puis je change leur gamelle d’eau et j’enlève la gamelle de pâté que je mets à laver. Je vous parlerai de leur nourriture plus tard.
  • Ensuite je me dirige vers leur litière que je vide des cacas de la nuit. J’effectue cette action plusieurs fois par jour. Je suis maniaque et limite je vais vers la litière attendre qu’ils terminent leur affaire pour nettoyer droit derrière. Et une fois par semaine, je jette toute la litière, je lave le bac à fond dans la baignoire et je remplace avec de la litière neuve. Une litière doit toujours être propre, à défaut les chats pourraient aller uriner ailleurs. Idéalement, il faudrait une litière de plus que le nombre de chats (2 chats, 3 litières).
  • Je contrôle qu’ils n’ont pas fait de bêtises pendant la nuit et remet en place ce qui doit être rangé (jouets, paniers pour dormir, couverture sur le fauteuil, etc.).
  • Évidemment, dès que je le peux je les caresse, je joue avec eux, et je leur parle.
  • A 20h je rechange leur eau, je remets des croquettes (avec quelquefois des friandises) et je leur donne de la pâté.
  • Avant d’aller me coucher, je refait un nettoyage de litière.

Concernant leur nourriture :

PWC ont de l’eau est des croquettes à volonté H24 et il se partagent tous les soirs 50 gr. de viande/poisson en sauce. Pour leurs croquettes, j’ai opté pour la marque italienne N&D. Ce sont des croquettes qui ne contiennent pas de céréales. Les chats sont, contrairement aux chiens, carnivores. Ils n’ont alors pas besoin de manger autre chose que de la viande. D’ailleurs, les chats peuvent mal supporter les céréales et cela peut provoquer des problèmes aux reins et au foie. Parole de mes vétérinaires. J’aimerais tellement qu’ils mangent de la pâté sans céréales mais y’a rien à faire ils préfèrent les marquent industrielles de supermarché. Ma foi.

Que faut-il tenir en compte ?

  • Niveau financier il faut compter les dépenses courantes : la nourriture bien-sûr, la litière, les vermifuges et les vaccins et contrôles annuels. Même s’il y ne sortent pas, les miens doivent être vaccinés pour éviter la coryza par exemple.
  • On doit aussi compter une fois, le prix de la castration/stérilisation et la puce électronique. Celle-ci n’est pas obligatoire chez les chats en Suisse mais vivement conseillée (obligatoire pour les chiens par contre). Les miens ont chacun une puce.
  • Pour les chiens, rajouter encore le prix de la médaille annuelle qui varie selon la taille du chien.
  • Il y a aussi des frais occasionnels, pour les gamelles, les jouets, les arbres à chats, etc. Ici il a fallu également dépenser près de CHF 700.- pour sécuriser le balcon de notre nouvel appartement par un entreprise spécialisée.
  • Il peut également aussi y avoir des surprises inattendues, comme les frais vétérinaires. Pas de chance ici, Percy a une bronchite chronique qui fait qu’il est asthmatique et ceci demande un traitement spécial sur la longueur et il a un prix. Je pourrai vous en parler en détail si vous y manifestez de l’intérêt.
  • Du coup, j’ai fait il y a quelques années une assurance pour les chats. Elle ne couvre pas les vaccins annuels ni les maladies de naissance, mais en cas de pépin, elle sera là pour payer une éventuelle opération coûtant des milliers de francs. Cette assurance me coûte chaque année par chat, CHF 270.-
  • Il faut également prévoir un remplacement pendant vos absences. Quand on part 2 jours ou 3 semaines, il y a toujours quelqu’un qui vient à la maison pour nourrir les chats, nettoyer leur litière, jouer avec eux et leur tenir compagnie. C’est une chose impérative à organiser et cela se fait en amont et non pas la veille du départ.
  • Un animal aime jouer et a besoin d’attention mais il est aussi primordial de respecter leur sommeil. On ne va pas sans arrêt réveiller un animal qui dort.
  • En cas d’urgence vétérinaire, il faudra vous déplacer à n’importe quelle heure de la journée/nuit et payer la facture cash.
  • L’animal vous réconfortera quand vous serez malade ou triste mais cela ne vous empêchera de vous en occuper même si vous avez 39° de fièvre.
  • Enfin, quand on a des chats, ou des animaux en général, il faut accepter les vomis, les poils partout, la casse de certains objets et d’autres qui seront abîmés par les griffures.

Ça fait beaucoup n’est-ce pas ? Et c’est valable pour n’importe quel animal. Mais c’est le minimum à savoir et auquel penser. Si vous vous sentez incapable de faire tout ça, d’assumer les frais, de donner de votre temps, ne prenez pas un animal, quel qu’il soit.

Il n’y a rien de pire, pour moi, que d’abandonner un animal mais si vous deviez vraiment être obligé/e de le faire alors faites-le de manière responsable et emmenez le dans un refuge et n’imitez pas ces connards qui les laissent au bord de la route ou au milieu d’une forêt. Soyez responsable !

Ne prenez jamais un animal sur un coup de tête. Réfléchissez-y longtemps.

Pour terminer, je tiens à dire bravo et merci à l’Amoureux qui accepte tout ça. Il aime les animaux mais ils les aime dans leur milieu naturel. Pour lui, c’est inconcevable d’avoir un chat enfermé dans un appartement. Quand j’y pense je suis obligée d’être d’accord avec lui mais bon… merci à lui d’accepter tout ça (et de leur faire lien de câlins aussi).

Vous serez peut-être seulement 2 à lire cet article mais sachez que j’ai eu du plaisir à l’écrire et que je réponds volontiers à vos questions.

signatures_b_new_laa (2)

Auteur : lesamoureuxaiment

Un couple suisse

2 commentaires

  1. j’adore les animaux, je leur parle aussi 🙂 alors j’aime bien lire un article tel que le votre… j’ai trouvé des super croquettes sans céréales que je commande sur internet  » nourrircommelanature.com » je donne l’info à tout le monde parce que ça leur donne vraiment une bien meilleure santé!

    J'aime

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s