Golden Chlorella – superfood healthy et vegan

J’ai rencontré Majbritt il y a plus d’une année, j’avais alors été invitée à découvrir les produits Alver qui venaient d’être commercialisés au Manor Food de Cornavin.

A l’époque déjà, j’avais trouvé Majbritt passionnante et surtout passionnée par son produit, la Golden Chlorella et quand j’ai appris que Alver voulait dire « elfe » en danois – elver – , alors là, j’ai été super conquise !

logo_Alver

La Golden Chlorella c’est quoi ?
C’est une algue qui contient 63% de protéines, ce qui en fait la championne de sa catégorie.

Elle contient des vitamines B1, B2 et B6 en abondance, ainsi que des minéraux, du calcium, du fer, du magnésium, du phosphore et du zinc.

La Golden Chlorella est riche en acides aminés et en oméga qui sont essentiels à notre métabolisme et à notre santé. Elle contribue à une détoxification naturelle qui élimine les traces de métaux lourds du corps. Elle n’est pas allergène, ne contient pas d’OGM, ni de gluten ou de lactose.

De nombreux produits à base de chlorella existent déjà sur le marché en poudre ou comprimés. La plupart ont une couleur verte et un fort goût d’algue qui limite leur utilisation. La Golden Chlorella est le résultat d’une technique de culture naturelle qui a éliminé ces inconvénients. Elle a un goût neutre et une belle couleur dorée.

Il y aurait encore tant à dire mais je m’arrête là, le site vous en parlant mieux que moi.

A l’époque déjà, j’avais reçu un paquet de Golden Chlorella que j’utilisais de temps en temps dans mes repas quotidiens.
J’en ai rajouté dans mon muesli du matin, dans mes tartes aux légumes, dans des smoothies, j’en ai même fait du pain avec. On peut en mettre partout car a n’a ni goût ni odeur. Et puis, petit à petit, j’ai oublié et j’ai laissé le paquet caché derrière nos réserves de pâtes et de riz.

En fait, le but de la Golden Chlorella, en quelques mots, pour moi, c’est : remplacer les protéines animales par des protéines végétales et/ou rajouter des protéines à son alimentation si l’on n’en consomme pas assez.
C’est très simple, l’équivalent d’une seule cuillère à café par jour (10 grammes), pas plus, à mettre partout où vous voulez.
10gr de Golden Chlorella équivaut en protéines à : un œuf, 200 ml de lait de vache ou un steak de bœuf de 25 gr.

Et puis il y a quelques jours, j’ai à nouveau été invitée à découvrir les nouveaux produits mais surtout à les goûter et j’ai décidé de vous en parler et de m’y remettre.

Je ne suis ni vegan, ni pro superfood, je ne mange pas toujours healthy mais j’y viens petit à petit. Je vous en avais déjà parlé auparavant ici et si vous regardez mes stories sur notre compte Instagram, vous voyez que l’on cuisine tous les jours et qu’il est très rare que l’on consomme des plats tout prêts. D’où l’importance pour moi d’associer cette algue à notre alimentation quotidienne. A la maison, au travail, en vacances, nous ne mangeons pas forcément équilibré et des petites aides sont les bienvenues.

Franchement, en plus de toutes les propriétés de ce produit, j’aime le fait qu’il ait été créé par des femmes, que ce soit suisse, fait en Suisse et dans le respect de l’environnement. En effet, la production de Golden Chlorella nécessite 40 fois moins d’eau que les protéines animales traditionnelles et émet 36 fois moins de CO2. Par rapport aux protéines végétales, la Chlorella nécessite 44 fois moins de terres arables que les protéines végétales traditionnelles.
Bref, quand on voit l’état de notre planète aujourd’hui on peut dire Well done!

Et petit plus hautement important, la Golden Chlorella n’existe plus seulement qu’en poudre mais aussi en produit fini avec des soupes, des sauces et des pâtes déjà prêtes à cuisiner.

Et pour les plus craintifs qui ne veulent pas essayer ou acheter un paquet de Golden Chlorella, il y a aussi maintenant deux autres alternatives (mais moins riches en protéines du coup) du Golden Pea et du Golden Bean. Et sur leur blog, il y a des recettes (les crackers au romarin et aux graines de lin à la Golden Chlorella sont à tomber par terre, photo ci-dessous).

golden_chlorella_laa (4)

Que l’on soit d’accord, je ne suis pas en train de vous dire qu’il faut absolument acheter cette poudre (Manor, Fooby Lausanne, etc.) mais j’essaie juste de vous la faire connaitre et d’éveiller votre curiosité, comme moi je l’ai été au début et comme une (seule pour l’instant) collègue vegan à qui j’en ai parlé et qui adore le concept.

Encore une fois, c’est suisse, c’est fait par des femmes, c’est un peu révolutionnaire quand-même et je trouve ça bien d’en parler. Alors n’hésitez pas à juste aller faire un tour sur leur site ou d’en parler autour de vous car même les vegans et les sportifs les plus émérites ne connaissent pas tous ce produit.

Je me réjouis de goûter les futurs produits qui arrivent bientôt et je me réjouis de voir évoluer l’entreprise de Majbritt et Mine !

signatures_b_new_laa (2)

Auteur : lesamoureuxaiment

Un couple suisse

Un commentaire

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s