[Théâtre] La philosophie appliquée

Le Cogitoscope c’est quoi ?
C’est un espace discursif de philosophie pratique en quatre parties qui se déroulent dans l’espace théâtral du Grütli.
.
Cogitoscope-portraits
.
Vu comme ça, cela peut repousser un peu les personnes qui se disent qu’ils n’ont jamais suivi de cours de philosophie ou qui n’y avaient rien compris.
Pas de soucis, on n’est pas dans un étalement de connaissances mais dans un concept dont la mise en scène est faite en sorte que cela devienne un espace ludique et surtout sarcastique emmené par des deux excellents acteurs que sont Vincent Coppey et Jean-Louis Johannides.
.
cogitoscope_laa (1)
.
Le premier épisode était intitulé « à force d’identité », suivi par « l’homme rationnel VS Akrasia » et enfin, le troisième épisode, vu vendredi soir « dire des conneries ».
Je ne vais pas résumer ces trois parties, mais plutôt vous encourager à réserver vos billets pour le quatrième et dernier épisode.
Je vous rassure si vous n’avez pas assisté aux 3 premiers actes, cela n’a aucune importance. En effet, il n’y a pas de lien direct entre les parties.
.
La mise en scène, certes assez minimaliste, se termine toujours par une explosion visuelle très Lynchienne (Twin Peaks).
Les dialogues sont très clairs et limpides. Le tout teinté d’humour et de sarcasme.
On y passe un agréable moment, sans se sentir perdus dans des dialogues philosophiques trop élevés. Pour les plus réfractaires, la durée de la pièce est de 50 minutes environ (bien trop court en ce qui me concerne).
.
Je souligne encore que la conception et l’écriture sont également l’œuvre de Vincent Coppey et de Jean-Louis Johannides.
On assiste à de la danse et des monologues qui se transforment en dialogues.
Le public peut être témoin (et pris à partie, comme quand on m’a remis un énorme clou)  lors de différentes scènes. Bref, c’est un régal qui nous permet de nous sentir un peu moins con (enfin durant un instant).
.
cogitoscope_laa (4)
.
cogitoscope_laa (3)
.
cogitoscope_laa (5)
.
.
On assiste à une démonstration vulgarisée d’un discours (par forcément de la méthode, oui… humour) qui développe toujours une thèse avec ses contradictions.
Je me répète, cela n’est pas compliqué mais terriblement ludique et sarcastique.
Pas besoin de relire ses classiques ou de taper chaque mot sur Google pour suivre. Il faut juste se laisser guider par la diction excellente des acteurs.
.
En conclusion, qui n’a jamais philosophé devant un verre avec des amis, dans la rue ou dans sa voiture ? Rarement la philosophie n’était descendue à notre niveau… à son origine.
Vivement le prochain !
.
signatures_b_new_laa (1)

Auteur : lesamoureuxaiment

Un couple suisse

Merci pour votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s